Artistes

Poier Alf

Judenburg, Steiermark *1967

 
  • http://www.gallery-vienna.com/fr/artistes/poier-alf/210-donald-dark/
  • http://www.gallery-vienna.com/fr/artistes/poier-alf/101-parasolia-die-koenigin-der-pilze/
  • http://www.gallery-vienna.com/fr/artistes/poier-alf/225-das-hur-reh/
  • http://www.gallery-vienna.com/fr/artistes/poier-alf/104-dada-unser/
  • http://www.gallery-vienna.com/fr/artistes/poier-alf/213-erdbeer-hundgranate-mit-zwei-sprengkoepfen/
  • http://www.gallery-vienna.com/fr/artistes/poier-alf/102-der-verrueckte-von-avignon/

Alf Poier est un humoriste, peintre et auteur-compositeur autrichien. Sa biographie en tant qu’artiste peintre est indissociable de sa carrière de musicien et d’humoriste dadaiste.

A l’âge de 24 ans, Poier commença pour la première fois à utiliser les couleurs de manière abstraite. A cette époque, il prend des cours de percussion au conservatoire de Graz et joue dans différents orchestres, groupes de rock et de funk. Les rythmes des percussions, qu’il enregistre sur des cassettes audio, l’inspirent dans sa peinture et le mènent vers un style expressionniste. L’ensemble des oeuvres abstraites de cette période sont l’expression d’un changement de paradigme dans la vie de l’artiste.

Lorsqu’en 1995, Poier fait son entrée sur scène en tant qu’humoriste, il rencontre très vite un grand succès. Ses peintures, dessins et objets dadaistes l’y ont aidé. Son premier programme, pour le spectacle „Himmel, Arsch und Gartenzwerg“, était par exemple un „programme expérimental“ qu’il changeait sans cesse pour tester de nouvelles choses. La réaction positive du public à son anti-art dadaiste et à ses dessins tels que „Transporthasen“,„Katze im Querschnitt“, „ Reh-Inkarnation“ ou „Eier-Hundgranate mit zwei Spreng-Köpfen“ l’a incité à en faire des éléments permanents de ses programmes futurs.

Dans son second programme intitulé „Zen“ – pour lequel il remporta le prix allemand du cabaret, le prix panthéon et le prix allemand de la comédie – des dessins, oeuvres et objets étaient emprunts de ce style. Grâce à ses apparitions sur de nombreuses chaînes de télévision nationales, mais aussi allemandes et suisses, à fortes audiances, son art dadaiste a pu être présenté à des millions de téléspectateurs. Des oeuvres comme „Kami-Katze“, „Border-Leiner“, „Streich-Wurst“, „Kater-Billa“, „Muku-Muku“ etc. ont atteint par ce biais un large public.

Après une carrière de près de 20 ans faite de tournées et de spectacles, Poier dut faire une pause en 2014 pour des raisons de santé. A cette époque, il se consacra pleinement à l’art et fit l’objet d’une rétrospective en 2015 au sein du renommé Bank Austria Kunstforum de Vienne.

Cette rétrospective marqua les débuts de ses nouvelles activités en tant qu’artiste visuel. Au même moment, il commença à exposer ses oeuvres en Autriche et à l’étranger. La maison d’édition Seifert Verlag publia également un livre intitulé „123 chefs d’oeuvres“, qui donne un aperçu de l’héritage artistique colossal de Poier jusqu’en 2015.