Arts graphiques

Klimt Gustav

Vienne *1862 - †1918 Vienne

Fondateur de la Sécession et organisateur de la Kunstschau de 1908, ainsi que de la Kunstschau internationale l'année suivante, Gustav Klimt a joué un rôle primordial pour la percée de l'avant-garde internationale à Vienne. Son oeuvre évolua de l'historicisme au style „Sécession“, puis fut influencée par les Fauves et par la jeune génération d'artistes autrichiens.

Klimt est né à Vienne en 1862. Pendant ses études à l'Ecole des arts appliqués de Vienne, il fonda avec son frère Ernst et leur camarade Franz Matsch un atelier commun, nommé „La compagnie des artistes“. Dans le cadre de la construction de la Ringstrasse, Klimt fut chargé de réaliser des décorations pour le Burgtheater et le Kunsthistorisches Museum de Vienne.

En 1897, Klimt fut l'un des fondateurs de la Sécession viennoise, ainsi que son premier président. En 1902, lors de la 14e exposition de l'association, sa „Frise de Beethoven“, dédiée au compositeur Ludwig van Beethoven, fut présentée dans l'une des salles de la Sécession. Klimt s'engagea pleinement pour le renouvellement de l'art et le soutien de jeunes artistes comme Egon Schiele et Oskar Kokoschka. Cependant, le scandale provoqué par ses panneaux pour l'Université le contraint à se retirer de la scène publique.

Klimt travailla alors exclusivement pour la grande bourgeoisie libérale. Il réalisa notamment ses célèbres portraits de dames (Sonja Knips (1898), Fritza Riedler (1906), Adele Bloch-Bauer (1907), Johanna Staude (1917/18)). Il créa parallèlement des oeuvres allégoriques et symboliques, parmi lesquelles figure la célèbre représentation d'un couple, „Le Baiser“, peint en 1908.

Durant les mois d'été, Klimt partit fréquemment au bord du lac Attersee, où la plus grande partie de ses paysages virent le jour.

Gustav Klimt mourut en 1918 à l'âge de 56 ans, à la suite d'une attaque cérébrale.