Arts graphiques

Walde Alfons

Oberndorf *1891 - †1958 Kitzbühel

Les vues de Kitzbühel et les paysages hivernaux du Tyrol peints par Alfons Walde sont d'une grande importance. Le peintre réalisa aussi des nus et des natures mortes grandioses, aujourd'hui très connus, mais qui ont été découverts sur le tard, tandis que ses premières oeuvres, dans l'esprit de l'art de la Sécession viennoise et en particulier de Gustav Klimt et d'Egon Schiele, ne peuvent pas non plus être ignorées.

Alfons Walde naquit à Oberndorf en 1891. De 1910 à 1914, il étudia à la Haute école technique de Vienne. A cette époque, il rencontra Albin Egger-Lienz, Gustav Klimt et Egon Schiele. En 1913, Walde exposa pour la première fois à la Sécession viennoise. De 1914 à 1918, il effectua son service militaire et servit comme officier dans le régiment d'infanterie du Tyrol.

C'est au milieu des années 1920 que Walde développa son style et sa thématique caractéristiques. Après s'être intéressé aux expériences expressionnistes, il mit au point son propre concept pictural : des paysages très construits, des descriptions d'environnement, des modèles de nus et des natures mortes de fleurs. Par rapport à ses collègues, Alfons Walde réussit à peindre des sujets de neige et de sports d'hiver avec une rare intensité et actualité. Son oeuvre, très diversifiée, comprend aussi des conceptions d'affiches et des travaux d'architecture. En 1925, il reçut le Prix Julius Reichel de l'Académie de Vienne ; en 1955 il obtint le titre de Professeur. Walde mourut en 1958 à Kitzbühel.