Artistes / Galerie

Moll Carl

Vienne * 1861 - Vienne † 1945

Carl Moll est né à Vienne en 1861. Bien qu’issu d’une famille modeste – son père travaillait au guichet de la Bibliothèque Nationale ; sa mère était fille de boulanger – et éloignée de la scène artistique, son talent de peintre fut encouragé par sa mère après le décès de son père. Il reçut ainsi très tôt des leçons privées dispensées par le peintre Carl Haunold, avant de rejoindre l’Académie des beaux-arts où il étudia auprès de Christian Griepenkerl.

Après seulement un an de formation, il entra dans l’atelier du peintre Emil Jakob Schindler. Aux côtés du maître et de ses élèves plus âgés, tels que Marie Egner ou Olga Wisinger-Florian, Moll fut initié à la peinture en plein-air, qu’il s’appropria et marqua de son style personnel. Mais il s’éloigna bientôt de cet Impressionnisme d’atmosphère pour se tourner vers la peinture sécessionniste. Une palette de couleurs aux tons pastels caractérisent les oeuvres de cette époque.

Son destin professionnel et personnel fut ensuite étroitement lié à celui de la famille Schindler : trois ans après la mort précoce du maître, Carl Moll épousait sa veuve, Anna, et devenait le beau-père de ses enfants, dont sa fille Alma, qui épouserait plus tard le compositeur Gustav Mahler.

En 1897, Moll fut l’un des cofondateurs de la Sécession viennoise et participa à l’organisation d’importantes expositions, soutenant avec ferveur ses jeunes collègues. Il fut aussi le directeur artistique de la légendaire Galerie Miethke. En 1931, il reçut la Grande Médaille d’or de l’Etat autrichien et fut fait citoyen d’honneur de la ville de Vienne.

Artiste engagé, Moll fit également partie des fondateurs de la Galerie Moderne, actuelle Galerie du Belvedere, fondée en 1903. S’il quitta la Sécession en 1905 avec le Groupe de Klimt, il devint leur principal soutien grâce à sa position à la Galerie Miethke. Jusqu’en 1912, il initia également l’organisation de nombreuses expositions inédites, d’artistes femmes ou bien d’étrangers, important par exemple l’oeuvre de Vincent van Gogh à Vienne.

S’il se consacra de nouveau à la peinture ultérieurement, Moll resta actif en tant que marchand d’art. En 1930, il redevint membre de la Sécession, qui lui dédia une grande exposition à l’occasion de son 70ème anniversaire en 1931. Moll aimait également écrire sur l’art et rédigea notamment la biographie de Schindler, parue en 1930. Il soutint l’oeuvre d’Oskar Kokoschka et organisa en 1937, pour son 50ème anniversaire, une exposition au Musée Autrichien d’Art et d’Industrie (actuel Musée des Arts Appliqués), à une époque où l’oeuvre de l’artiste était déjà considérée en Allemagne comme étant « dégénérée ». Il mourut à Vienne en 1945.